L'éCHOPPE CONCEPT STORE, TOKYO

Location : 5-5-4 MINAMIAOYAMA, MINATOKU,  TOKYO, 107 - 0062

Date : 2015

Area / Surface : 160m²

Budget : N/A

Local architects : Baycrews

Graphic Design (logo) : © Hélène Marian

Pictures : © David Foessel

Collaborators : Nabil Aissaoui, Minh-Tâm Nguyen, Matthieu Sagot, Corinne Vuillet

L’Échoppe is a new concept store for fashion educated men. It gathers well curated pieces from around the world, from accessories to clothing and cosmetics. Rather than proposing a range of complete outfits to its customers l’Échoppe ambition is to offer a selection of fine pieces to perfect someone’s look.

The architectural concept follows this idea: l’Échoppe is like a Parisian épicerie, you come to the épicerie to get the one ingredient you are missing in order to complete your favorite recipe.

 L’Échoppe design is based on four strong elements taken from the traditional Parisian épicerie:

 - The shelving is, like in the épicerie, from the floor to the ceiling surrounding the visitor on the ground floor and it deploys on the entire facade. CUT architectures chose to use the Vitsoe 606 shelving system designed by Dieter Rams in 1960 for its timeless, sleek and highly adaptable design.

- The awning, instead of being on the facade is taken indoor, on the second floor of the shop. Spread in 26 awnings, it creates an evolving display system: using two layers of fabric stretched with various angles the shape of the walls and ceiling evolves together with the display.

- Mobile furniture is usually used in front of the épicerie. For l’Échoppe  CUT architectures designed 4 different display trolleys with bike wheels and leather hand grips located on the 2nd floor and in front of the shop.

- The basement floor is dedicated to the Shiseido Men cosmetics and pop-up events. Like in the basement of an épicerie CUT architectures designed wooden ladders for display. The Shiseido Men cosmetics are set on cement tiles assembled in an iceberg-like volume reflecting itself in the deep blue semi-translucent epoxy floor.

The building, formerly a Stella McCartney store, has been stripped back to its original condition: wooden beams and staircase in a concrete shell. The blue colour is part of l’Échoppe identity, found in the cement tiles of the ground floor and the fabric of the awnings on the second floor.


Ciblant une clientèle masculine déjà éduquée à la mode l’Échoppe est un nouveau concept rassemblant vêtements et accessoires sélectionnés en petites séries de par le monde ainsi que la gamme masculine de la marque japonaise de cosmétiques Shiseido. La clientèle de l’Échoppe, plutôt que de venir refaire sa garde-robe, visite la boutique pour agrémenter une tenue en choisissant une pièce de vêtement ou un accessoire spécifique pour compléter son look.

Le parti-pris architectural suit cette même logique, sur le principe d’une épicerie où l’on vient chercher l’ingrédient manquant à la confection de sa recette favorite.

Quatre éléments fondateurs pris de l’univers de l’épicerie sont déclinés au sein du magasin :

- Les rayonnages, tout comme dans une épicerie, s’imposent du sol au plafond au RDC et en façade du magasin. CUT architectures a choisi d’utiliser le système d’étagères modulables 606 de Vitsoe dessiné par le designer industriel allemand Dieter Rams en 1960 pour la simplicité, la qualité, l’efficacité et la beauté de ce produit.

- Le traditionnel store de l’épicerie est décliné à l’intérieur de l’Échoppe, à l’étage supérieur. Décomposé en 26 stores répartis en deux couches -beige et bleue- il peuvent être mis en tension avec une multiplicité d’angles pour créer une variété de présentation de produits (suspendus, posés, pliés, …)

- Les étales mobiles situées devant l’épicerie classique sont déclinés pour offrir 4 modules de présentation (vitrine, étagères, portant, présentoir extérieur abrité) montés sur des roues de vélos au guidon gainé de cuir.

- Le sous-sol,  à l’image des réserves d’épiceries, est composé d’échelles et d’empilement. Les cosmétiques Shiseido Men sont mis en valeur sur des monolithes blancs recouverts de carreaux de ciment formant une masse telle un iceberg sur le sol d’un bleu intense semi-translucide. Posé contre les murs, un système modulable d’étagères, de portants et d’assises offre une grande flexibilité à l’espace.

La couleur bleue se retrouve à tous les niveaux, du sous-sol aux carreaux de ciment du RDC aux stores de l’étage faisant partie prenante de l’identité de l’Échoppe.